POMARE

Terminé

Invertébrés benthiques de Polynésie, Martinique et Réunion : interactions et évaluation de la chimiodiversité pour un usage durable de la biodiversité

 

Ce projet est ciblé sur les ressources benthiques animales marines de trois départements et territoires d’outre-mer français, véritables coffres au trésor qui reste à découvrir et à comprendre. Il repose sur une approche d’écologie chimique, mise en adéquation avec la valorisation des molécules et de leurs activités biologiques dans différents domaines de la santé, de la cosmétologie et de l’environnement.

Les objectifs de ce projet interdisciplinaire visent à caractériser la biodiversité par métabolomique et par les méthodes de séquençage et de conservation durable du patrimoine génétique. Le volet chimique est orienté vers le transfert des molécules d’intérêt de potentiels utilisateurs et les entreprises, sans se limiter à la santé humaine. La chimie des produits naturels est également placée dans son contexte écologique pour se préoccuper de l’intérêt de ces métabolites secondaires pour les organismes qui les produisent et leur importance dans l’écosystème. Il y a là un formidable réservoir d’idée de structures et pour l’élaboration de nouvelles molécules.

Chaque étape, de la récolte à la production de molécules par des procédés de « chimie verte » est réalisée dans le respect de l’environnement.

Une importance particulière est apportée à la capitalisation, la valorisation locale et la diffusion des résultats.

 

 

Retombées et perspectives :

Les résultats devraient permettre de développer des marchés de molécules à haute valeur ajoutée. La source innovante de ces composés confère une excellente image de marque aux produits qui les contiennent, en particulier sur les marchés dits du « Nord ».

Les emplois créés sont des emplois de production de niveau technicien supérieur à ingénieur.

Ce projet a un impact fort sur le développement durable des Iles : protection des ressources naturelles par recensement et sensibilisation du public au respect de l’environnement. La valorisation en biomédical et la production « verte » des molécules d’intérêt concerneront directement les équipes participantes.

 

 

Porteur du projet
SAE - IRD Systématique, adaptation, évolution - Centre Polynésien de Recherche sur la Biodiversité Insulaire - IRD
Partenaires industriels
Partenaires recherche
BioCIS - Université Paris XI Biomolécules : Conception, Isolement, Synthèse ; ICSN - CNRS DR Paris Sud Institut de Chimie des Substances Naturelles...
Budget
900 K€
Cofinanceurs publics
ANR
Année de labellisation
2012
Année de cofinancement
2012