PURPLE SUN

En cours

Serre de production de microalgues installée au laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer (LOV) permettant de sélectionner les photons d’intérêt pour les microalgues

Ce projet de plateforme d’e-maintenance, labellisé en janvier 2006, doit permettre le développement de nouvelles technologies de pronostic pour la maintenance de systèmes navals, améliorant ainsi leur disponibilité et réduisant leurs coûts d’entretien.

Les microalgues sont apparues ces dernières années comme une filière prometteuse. L’un des défis majeurs étant d’en réduire les coûts, notamment en minimisant l’énergie exogène requise.

Ainsi, l’objectif du projet Purple Sun est d’explorer un concept révolutionnaire : utiliser l’entièreté du spectre solaire pour produire à la fois de l’électricité et une biomasse algale énergétique. Ce concept repose sur le constat que les niveaux naturels d’énergie solaire induisent non seulement des mécanismes de photosaturation et de photoinhibition qui sont délétères pour le rendement photosynthétique des microalgues, mais élèvent également la température des cultures à des niveaux contreproductifs.

Ces considérations nous ont conduits à proposer une rupture technologique forte : la serre photovoltaïque pour microalgues (MPG), dispositif intermédiaire entre le photobioréacteur (rendement et coût élevés) et le raceway (rendement et coût réduits). Elle permet de bénéficier de leurs avantages respectifs (rendement élevé et coût réduit). Ce nouveau concept s’appuie sur les techniques modernes de design et de pilotage des serres (INRA), et mobilise les compétences de spécialistes en microalgues (LOV et INRIA), en technologies PV (SunPartner et Armines), en calcul numérique, et en étude d’impacts (ACRI et l’INRIA).

 

Porteur du projet
Inria
Partenaires industriels
SUN PARTNER, ACRI
Partenaires recherche
BIOCORE , INRA, UPMC
Budget
1 800 K€
Cofinanceurs publics
ANR
Année de labellisation
2013
Année de cofinancement
2013