COMPASS2020

Coordination Of Maritime assets for Persistent And Systematic Surveillance 2020

Projet en cours

Project leader AUTORIDADE MARÍTIMA NACIONAL
Industrials partners NAVAL GROUP, TEKEVER, ISD, EDISOFT, ECA ROBOTICS, AIRBUS
Research partners TNO
Budget 5 000 K€
Year of labeling 2019

Les frontières extérieures de l'UE ont toujours été soumises à de fortes pressions et diverses menaces dont l'immigration clandestine et le trafic de stupéfiants sont particulièrement prégnants. Dans ce contexte, les autorités chargées des patrouilles frontalières et maritimes sont confrontées à différents défis, notamment :

  • L'hétérogénéité du trafic qui se livre à des activités illégales dans les eaux européennes,
  • Les limites de la capacité de collecte et de partage des données disponibles en temps voulu entre les organisations institutionnelles,
  • Le manque de moyens des autorités compétentes pour couvrir les vastes zones maritimes relevant de leur mandat.

 

Bien qu'il y ait eu un investissement significatif dans le domaine des technologies et des outils de surveillance, l'accueil par les autorités compétentes a été lent, en raison du manque d'uniformité dans l'intégration de ces systèmes aux infrastructures existantes.
Afin de relever ces défis, le projet COMPASS2020 vise à démontrer qu’avec une utilisation combinée et coordonnée sans faille de moyens habitées et non habitées on peut obtenir :

  • Une meilleure couverture de surveillance,
  • Une meilleure qualité de l'information,
  • Et des temps de réponse plus courts dans les opérations de surveillance maritime.

 

La solution proposée reposera sur un « cas d’usage » novateur qui utilisera plusieurs véhicules aériens et sous-marins sans pilote, dotés de capacités améliorées, déployés à partir d’un OPV (Offshore Patrol Vessel) et depuis la terre, et qui sera appuyé par un système de mission global, multi-milieux et interopérable permettant l'exploitation de ces UxV depuis les différentes bases de contrôle.

 

RETOMBÉES ET PERSPECTIVES
  • 2 emplois créés
  • 2 emplois maintenus

Une suite dans le cadre du Fonds européen de défense est à envisager