SQUID

Safe and Quick Underwater Intervention Device

Project leader ALSEAMAR
Industrials partners LHERITIER
Research partners IFREMER, CNRS
Budget 2 688 K€
Cofinanceur publics FUI et Collectivités Territoriales
Year of labeling 2009
Year of co-financing 2010

L’intervention sur accidents, naufrages, perte de matériel de valeur en mer, produits dangereux est à ce jour menée par déploiement séquentiel de différents moyens : Sonar, ROV et/ou engin habité. Ils sont mis en œuvre depuis des navires spécialisés. Ils nécessitent une quantité de matériel très importante, parfois très lourd. Le problème est identique lorsqu’il s’agit de missions scientifiques avec déploiement conjoint d’AUVs et de ROVs.

 

Dans le domaine de la surveillance de l’environnement, la cartographie des sites et le monitoring de stations de mesures sous marines nécessitent également l’usage séquentiel de ROVs et d’AUVs. L’objectif du projet SQUID est de développer les technologies mutualisées qui permettront l’utilisation d’un engin reconfigurable pour différents types d’opérations d’intervention en mer profonde. Ces développements doteront les partenaires de moyens uniques qui leur permettront de confirmer leur avance sur ces marchés majeurs.

 

L’ensemble des technologies développées sera intégré à deux sections « Charge Utile » qui seront testées sur un AUV Ifremer existant pour opérer en deux phases, en changeant simplement de section :

  • Pré-localisation et cartographie de la zone de travail de manière autonome : cette phase inclut la localisation d’un marqueur acoustique et la cartographie optique haute résolution de la zone
  • Intervention sur la zone de manière téléopérée  : Cette phase permettra à un opérateur en surface d’opérer l’engin « transformé en ROV » par l’ajout d’un ombilical à fibre optique de très faible section et de propulseurs latéraux, pour les interventions de prise d’échantillons ou récupération de matériel.