CHANNEL 5

A Smart Port Solution driven by Artificial Intelligence for more robust and resilient supply

Projet en cours

Project leader MARSEILLE GYPTIS INTERNATIONAL
Research partners CEA Tech
Budget 15 K€
Cofinanceur publics INNOSUP NEPTUNE
Year of labeling 2018
Year of co-financing 2018

gyptis_page_large

Channel 5 l'intelligence artificielle au service du Port du futur

  • Visibilité sur l'état du système portuaire notamment la fluidité à la gate
  • Visibilité sur les flux de marchandises prévus aux terminaux maritimes, à l'import et à l'export
  • Détection des aléas et proposition d'instructions afin d'y remédier
  • Réduire ou éviter la congestion portuaire

Pour qui : pour tous les ports traitant du conteneur, conventionnel, ro-ro.
Utilisateurs : autorité portuaire, opérateurs de terminaux, transporteurs, transitaires, agents, gestionnaires de système d'information, et indirectement la ville et les usagers de la route.
Comment ça fonctionne ?
En captant et fusionnant des données pouvant impacter le trafic de marchandises issues de différentes sources : Port/ Cargo Community System, système d'information portuaire/ douanier/ TOS (Terminal Operating System), système d'information météo et trafic routier, information socio-économique ou opérationnelle, objets connectés.
Les données sont ensuite intégrées dans un moteur d'Intelligence Artificielle prenant en compte des règles métiers qui permettent d'évaluer si l'activité est sous contrôle, si elle est perturbée et quels acteurs sont touchés. Channel 5 propose ensuite instantanément des alternatives acteurs pour gérer les aléas.

  • Situation portuaire en temps réel et prédictive : fluidité à l'entrée et la sortie du terminal, détection de pannes système, détection de congestion.
  • Prévision de la situation portuaire : volume de marchandise attendu par période, anticipation de congestion, alerte maintenance système.
  • Assistance dans la gestion des aléas : diffusion de procédure exceptionnelle, proposition d'alternative opérationnelle, proposition d'action corrective nominales.
  • Réduire les couts d'exploitations des utilisateurs qui deviennent plus agiles,
  • Limiter l'impact environnemental du transport de marchandises,
  • Rendre la place portuaire plus robuste et plus résiliente.