ANODE

ÉVALUATION QUANTITATIVE DES MÉTAUX LIBÉRÉS DANS LE MILIEU MARIN ET ISSUS DES ANODES GALVANIQUES DES STRUCTURES EMR

Projet terminé

Project leader FRANCE ENERGIES MARINES
Industrials partners EDF RENOUVELABLES, ENGIE GREEN, NAVAL ENERGIES, EOLFI
Research partners IFREMER, FRANCE ENERGIES MARINES, UNIVERSITÉ DE TOULON, UNIVERSITÉ DE CAEN
Budget 311 K€
Cofinanceur publics AGENCE NATIONALE DE LA RECHERCHE, FRANCE ENERGIES MARINES
Year of labeling 2019 COLABELLISÉ PAR LE PÔLE MER BRETAGNE ATLANTIQUE
Year of co-financing 2019

L’utilisation d’une protection cathodique par anode galvanique est une méthode efficace et utilisée depuis longtemps pour lutter contre la corrosion des structures métalliques immergées en mer (ex. navires, quais sur pieux, plateformes offshores...). L’oxydation de ces anodes, composées souvent de zinc ou d’aluminium, provoque la libération et la diffusion d’éléments métalliques sous forme d’ions ou d’oxyhydroxydes.

 

À la faveur du développement des EMR, la question des effets de la dégradation des anodes est réapparue au sein de la société civile et relayée par les services de l’état. Il est donc important de pouvoir fournir des réponses scientifiquement étayées à cette interrogation.

 

 

L’objectif du projet ANODE est de quantifier les composés chimiques émis par les anodes galvaniques des structures EMR et le risque de dispersion dans le milieu marin.