EOLBIO

Evaluation de la biomasse naturelle produite par les infrastructures immergées des éoliennes flottantes en mer

Projet en cours

Project leader Université de Perpignan (CRIOBE) et Marépolis
Industrials partners QUADRAN , Marépolis
Budget 273 K€
Year of labeling 2019

Le projet EolMed, porté par le groupe Quadran, dans le cadre de l’appel à projet « Fermes pilotes éoliennes flottantes » prévoit la mise en place d’une ferme pilote composée de 4 éoliennes flottantes, de 24 MW au total, à 16 km au large de Port-la-Nouvelle, sur des fonds de 55 m de profondeur en moyenne. Dans le cadre de ce projet, ces éoliennes seront installées sur un flotteur en « béton ». Chaque flotteur portera une structure immergée de près de 0,25 ha, soit 1 hectare pour les 4 éoliennes.

D’un point de vue environnemental l’effet de cet « archipel » sur le milieu marin environnant peut être perçu comme positif en agissant comme un groupe de récifs artificiels flottants (flotteur) et benthiques (ancrage). L’objectif du projet EolBio vient en complément du projet existant EolMed, centré sur la production d’énergie, pour apporter une réflexion différente sur l’effet positif généré par un nouveau service écosystèmique induit par la mise en place des structures éoliennes.
Le concept de service écosystèmique est considéré́ ici comme une production du milieu naturel favorable au maintien et au développement d’activités annexes (i.e. dans ce cas la pêche). L’objectif central du projet sera donc de quantifier l’impact de
l’implantation d’un parc éolien flottant sur la biomasse marine et l’effet sur la biomasse halieutique. Le projet se décline sous

3 objectifs techniques :
1/ quantifier la production supplémentaire de biomasse globale et de biomasse halieutique induites par les éoliennes flottantes et en caractériser l’origine (allochtone/autochtone) des flux;
2/ identifier des scenarii de gestion et d’exploitation durable de la ressource halieutique en vue d’un co-usage d’un parc d’éoliennes  flottantes ;
et 3/ appréhender des développements techniques et technologiques envisageables pour optimiser la production de biomasse
supplémentaire.

Le projet est coordonné par la société́ de conseil MarePolis basée sur la zone de Port-la-Nouvelle, en partenariat avec
Quadran Energies marines, l’industriel en charge du développement du projet EOLMED et le CRIOBE (USR 3278), un
laboratoire de recherche public du CNRS. En outre le consortium associe la prudhommie de Port-la-Nouvelle afin d’intégrer les
professionnels de la pêche dans les réflexions. Le projet EolBio propose une démarche complémentaire et innovante dont la
base fondamentale est de considérer les flotteurs des éoliennes en mer comme des habitats artificiels et d’évaluer leur impact
écologique, traduit par une approche trophique, en termes de production de biomasse halieutique.