WINDSERV

Offshore wind farms role in securing biodiversity and ecosystem services: bridging the gap from a multi-model approach to services indicators

Project leader France Energies Marines
Industrials partners EDF Renewables, Engie Green
Research partners ULCO/LOG, UBO/LEMAR-LETG- AMURE, UniCaen/BOREA, MNHN/Cesco, Ifremer, Aix Marseille Unviversité/MIO, UPVD/Cefrem
Budget 1 076 K€
Year of labeling 2020

Le secteur des énergies renouvelables offshore jouera un rôle essentiel dans un avenir proche en France, avec une position centrale dans la transition énergétique. Les parcs éoliens offshore s'inséreront dans des écosystèmes déjà affectés par les pressions anthropiques et le changement climatique et peuvent avoir un impact sur leur résistance et leur résilience. Il est donc essentiel de projeter la structure et le fonctionnement des écosystèmes afin d'anticiper les changements potentiels induits et de proposer des actions de conservation pertinentes. Pour comprendre le fonctionnement des écosystèmes, les approches de modélisation des écosystèmes sont des outils pertinents afin d'étudier la complexité des écosystèmes et de projeter leur fonctionnement futur tout en intégrant différentes contraintes telles que la mise en place de parcs éoliens offshore, la pêche ou le changement climatique.

 

Dans le projet WindServ, nous proposons de développer une approche de modélisation de bout en bout reliant différents modèles (modèles biogéochimiques, trophiques et de niches écologiques) et prenant en compte un haut niveau de diversité fonctionnelle. Différents scénarios tels que l'effet récifal, le changement climatique, la gestion des pêches seront simulés afin d'évaluer la sensibilité du fonctionnement de l'écosystème aux effets potentiels des parcs éoliens offshore. L'approche de bout en bout sera développée dans la Manche orientale, dans la région de Dunkerque, où l'implantation de parcs éoliens offshore est prévue.

 

Dans le golfe du Lion, la zone de Leucate sera également étudiée avec une approche de modélisation axée sur le couplage de modèles trophiques et de modèles de niches écologiques. WindServ propose également d'évaluer les services écosystémiques liés aux parcs éoliens offshore et d'explorer leur pertinence en tant que OECM (Other Effective Area-Based Conservation Measures, voir UICN). Ceci pour tenter de concilier le point de vue "biocentrique" et le point de vue "anthropocentrique" afin d'améliorer l'acceptabilité des parcs éoliens offshore. Le défi de WindServ est de produire des indicateurs de services écosystémiques pertinents pour le milieu marin et pour les parcs éoliens offshore, en s'appuyant sur des connaissances et des modèles écologiques.