Le Pôle Mer Méditerranée, animateur des challenges numériques, vous invite à candidater dès maintenant aux 3 nouveaux challenges lancés par Naval Group

AMI Challenges numériques 1200 300 candidatez dès maintenant mailchimp

Concours d’open innovation : lancement du septième et huitième challenge animé par le Pôle Mer Méditerranée sponsorisés par Naval Group

 

Le Pôle Mer Méditerranée a été sélectionné par le Comité d’engagement Subvention-Avance récupérable présidé par la Direction Générale des Entreprises (DGE) pour animer le programme « Challenges Numériques ».

 

L'objectif de ce programme est d'intensifier l'open innovation autour de challenges portant sur des opportunités numériques prioritaires comme le Big Data, les objets intelligents, le prototypage rapide pour l'impression 3D ou encore l'innovation centrée sur les utilisateurs.

 

Avec ce projet, le Pôle Mer Méditerranée souhaite renforcer l'innovation numérique des PME du maritime comme en témoigne le nombre important des challenges proposés dans les domaines de l'océanographie, de la surveillance maritime et des communications.

 

De nombreux partenaires industriels et institutionnels comme Naval Group, l'Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer, le Parc National de Port Cros, CLS, l’Ifremer, le SHOM, se sont mobilisés pour proposer des challenges en fonction de leurs besoins.

 

Dix challenges sont lancés sur trois ans par le Pôle Mer Méditerranée et Toulon Var Technologies.
Sur chaque challenge lancé, des PME et des Startups présentent leurs projets. Les projets sélectionnés pourront bénéficier d'un co-financement de la part de Bpifrance.

 

Les challenges:

Challenge 1 : Moyens de mesures de CO2 et NOX émis sur des moteurs Marine en navigation

L’évolution des règlements internationaux (OMI convention MARPOL) et ses différentes règles va obliger les armateurs dans un futur relativement proche à maîtriser au sens comptable les émissions de NOX et de CO2 avec des objectifs ambitieux. Les valeurs d’émissions données par les fabricants correspondent à des essais normalisés et ne sont pas représentatifs d’un fonctionnement à des puissances intermédiaires comme c’est le cas sur les navires conçus et réalisés par Naval Group.

 

L’objectif du challenge est de développer une preuve de concept d’une solution de comptage NOX, CO2 et particules sur des moteurs DIESEL installés sur la flotte en service et pour les nouveaux projets permettant d’avoir une évaluation de l’impact réel en matière de contrôle des émissions polluantes.

 

La solution ainsi développée doit prendre en compte les caractéristiques suivantes :

 

  • Interfaçage avec les ECU (contrôle moteur) des moteurs DIESEL existants (MTU, MTD, SCANIA) ;
  • Capacité de mesure et qualité de la mesure (répétabilité, robustesse) ;
  • Capacité à faire évoluer les lois de commande pour réguler les émissions ;
  • Interfaçage avec une solution de pilotage de l’énergie
  • Mesure sur échappement turbine à gaz.

 

Challenge 2 : Armoire technique avec plan électronique intégré

Dans le cadre de l’évolution de l’industrie navale et des activités de maintenance grâce à l’apparition des nouvelles technologies, Naval Group souhaite évaluer des solutions permettant de limiter la présence de papier dans les armoires techniques (tableaux électriques, armoires système de combat, armoires systèmes de plateforme) en utilisant les capacités offerts par des solutions logicielles et des procédés optiques particuliers permettant une réelle valeur ajoutée aux personnes en intervention dans l’armoire (repérage des pièces en direct, identification des pièces à remplacer…).

 

L’objectif du challenge est donc de réaliser une solution de plan électronique accessible dans une armoire conçue et réalisée par Naval Group (système de combat ou système de plateforme). Il s’agira de mettre en évidence l’aspect « augmenté » de la solution par rapport à une simple consultation de plan papier pris dans une armoire ou un atlas. Il sera également nécessaire de tenir compte de la cyber sécurité de la solution.

 

Les travaux proposés doivent permettre d’aboutir à un démonstrateur pour les équipes MCO (Maintien en Conditions Opérationnelles).

 

Apport du sponsor au(x) lauréat(s):

Le Sponsor s’engage à répondre aux sollicitations des candidats et mettra à leur disposition et dans la mesure de ses possibilités l’ensemble des informations et moyens dont il dispose pour permettre au lauréat retenu de mener à bien ce challenge.

 

Challenge 3 : Espace de réalité virtuelle immersive  

L’exigence croissante de la marine nationale en termes de disponibilité des éléments de sa flotte nous amène à sans cesse innover pour optimiser nos temps d’interventions. Dans le même temps, les besoins en amélioration des capacités opérationnelles des navires génèrent de nombreuses études de modernisation nécessitant des modifications d’installations ou l’intégration de nouveaux systèmes.

L’application de la réalité virtuelle immersive à une utilisation en Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) devrait permettre d’agir sur nos interventions en optimisant :

  • La SST,
  • La durée,
  • La qualité,
  • Communication client.

 

 

 

De même, concernant les études de modernisation des installations, en plus des points cités, la réalité virtuelle va permettre de valider des pré-designs avec le client et de sécuriser l’ensemble du processus d’étude :

  • revues d’emménagement,
  • revue de fin de conception,
  • revue d’ergonomie de poste,
  • revue d’accessibilité et CHSCT.

Dans le domaine de la formation des équipes d’intervention (sur site ou chantiers exports), la réalité virtuelle immersive, constitue un outil incontournable.

Enfin, les chantiers de MCO étant dispersés sur la base navale de Toulon, ce moyen de réalité virtuelle doit pouvoir être mobile afin d’être positionné au plus près du chantier concerné. Ainsi, il permettra aux équipes d’intervention de répéter des opérations complexes et/ou à risque SST avant de les réaliser au réel.

L’espace de réalité virtuelle immersive mobile devra intégrer à minima les fonctions suivantes :

  • Modélisation de l’opérateur (en temps réel) avec affichage sur écran de contrôle de l’opérateur dans l’environnement (prévoir 2 opérateurs),
  • 3 faces de projection verticales,
  • Interaction de l’opérateur avec l’environnement (prises de mesures, manipulation d’objets …),
  • Mise en œuvre de la visualisation 3D (utilisation de lunettes 3D),
  • Travail collaboratif,
  • Historisation des opérations,
  • Mobilité simple du moyen.

Le cas à prendre en compte pour ce développement, sera celui du démontage, débarquement, embarquement et remontage à bord d’un SNA d’un Groupe Convertisseur Force (GCF), situé dans un local exigu.

 

 

Qui est le sponsor ?

 

Naval Group est le leader européen du naval de défense et un acteur majeur dans les énergies marines renouvelables.

Entreprise de haute technologie et d’envergure internationale, Naval Group répond aux besoins de ses clients grâce à ses savoir-faire exceptionnels, ses moyens industriels uniques et sa capacité à monter des partenariats stratégiques innovants. Le groupe conçoit, réalise et maintient en service des sous-marins et des navires de surface. Il fournit également des services pour les chantiers et bases navals. Enfin, le groupe propose un large panel de solutions dans les énergies marines renouvelables. Attentif aux enjeux de responsabilité sociale d’entreprise, Naval Group est adhérant au Pacte mondial des Nations unies. Le groupe réalise un chiffre d’affaires de 3,19 milliards d’euros et compte 12779 collaborateurs (chiffres 2016).

Candidatez dès maintenant : veuillez trouver l’ensemble des documents et informations nécessaires en cliquant ici.

 Attention :

Date d’ouverture du challenge : 12/02/2019

Date de clôture du challenge : 31/03/2019

 

Nous nous tenons à votre disposition pour toute information.
 
Contact : Bruno Lossi
lossi@polemermediterranee.com