1ère session de l’AAP du PIA (Programme Investissements d’Avenir) Initiative PME-Biodiversité

Une belle moisson de résultats pour les projets labellisés par le Pôle pour la 1ère session de l’AAP du PIA (Programme Investissements d’Avenir) Initiative PME-Biodiversité :

Pour la 1ère session close le 5 octobre 2015
4 projets labellisés = 4 projets sélectionnés !
Sur 13 projets lauréats au niveau national.

Une belle moisson de résultats pour les projets labellisés par le Pôle pour la 1ère session de l’AAP du PIA (Programme Investissements d’Avenir) Initiative PME-Biodiversité :

 

Pour la 1ère session close le 5 octobre 2015 

4 projets labellisés = 4 projets sélectionnés !

Sur 13 projets lauréats au niveau national.

 

Le Pôle Mer Méditerranée s’est activement mobilisé en 2015 pour promouvoir ce programme auprès des PME membres du pôle dans la continuité des actions menées sur le DAS « Environnement et aménagement du littoral » dont la filière émergente du « génie écologique côtier ».

Cet appel à projets a été lancé par l’Etat et l’ADEME le 10 juillet 2015 dans le cadre de l’action « Démonstrateurs de la Transition écologique et énergétique » du PIA.

L’objectif de ce programme est d’accélérer le développement et le déploiement de technologies, méthodes innovantes pour préserver et restaurer de la biodiversité.

 

Les 4 projets labellisés par le Pôle Mer Méditerranée sont les suivants :

Pour l’observation :

  • Saclaf SMF, de Subsea Tech, (PACA) va améliorer les outils de détection des biotopes sous-marins, afin d’accélérer et de faciliter l’identification des fonds.

Pour le maintien ou la restauration de la  biodiversité :

  • Geocaport, de Géocorail (Paris) développe une solution de piégeage des éléments dissous et sédiments pollués en mer, afin de concentrer les polluants accumulés dans les ports (par exemple), les extraire et les traiter facilement, donc dépolluer plus efficacement les milieux marins.
  • Nuamce d’Ecocéan (LRMP) va concevoir des « nurseries » afin de protéger les jeunes poissons des prédateurs, en particulier dans les ports, les digues, etc.

Pour ledéveloppement de la connaissance :

 

  • Simplex, d’ACRI-HE , va développer une application smartphone, dédiée à l’acquisition, consultation et gestion de données environnementales de terrain, permettant la participation de chacun à une meilleure gestion de la biodiversité.

 

Par ailleurs 2 sociétés membres du Pôle Mer méditerranée ont vu leurs projets (non spécifiques du domaine marin) sélectionnés :

 

  • Acoupalm, de Chrisar Software Technologies, utilisera le bruit causé par deux insectes destructeurs de palmiers (le papillon et le charançon) pour détecter leur présence.  
  • Tragus, de Biotope, va s’appuyer sur la détection sonore pour suivre les évolutions de plusieurs espèces (chauves-souris, etc.)

 

La 2ème session de cet AAP est en cours et sera close le 22 février 2016.

Plusieurs projets sont en cours d’instruction et de labellisation par le Pôle.