Clôture du projet européen MERMAID « Mediterranean Environmental Review Monitoring for port Authorities through Integrated Development »

Le projet MERMAID, cofinancé par le Programme MED Programme MED dans le cadre de l’appel à projet « MED MARITIME INTEGRATED PROJECT » s’est officiellement terminé le 31 mai dernier lors d’une réunion de travail organisée au Port de Nice.

Bassin Lympia Est - Capteur Bruit

Ce projet  portait sur l’étude des systèmes de monitoring environnemental exploités par des ports maritimes urbains avec particulièrement une analyse:

  • Des  indicateurs environnementaux utilisés par ces ports ;
  • Des technologies utilisées ;
  • Des outils de communications développées.

Bassin Lympia Est - Capteur Bruit

 

Il rassemblait les autorités portuaires de Nice (Coordinateur), Ancône (Italie), Valence (Espagne), Héraklion (Grèce) et le Pôle Mer Méditerranée.

 

En quelques chiffres, le projet a analysé :

  • 86 Ports maritimes urbains en Europe et dans le monde: Une base de données comprenant des informations sur les approches environnementales mises en œuvre ;
  • 20 solutions technologiques existantes pour le monitoring de l’air, de l’eau, du niveau sonore et des consommations énergétiques (Les quatre priorités observées suite à l’étude des Ports) ;
  • 6 visites de ports européens les plus avancés en matière de monitoring environnemental.

 

Principaux enseignements

 

Concernant le monitoring environnemental

  • Les données environnementales contrôlées dans les ports sont généralement les mêmes, bien que la fréquence de mesures est très inégale d’un port à un autre ;
  • De nombreuses autorités portuaires contrôlent l'environnement au-delà du contrôle de leurs propres activités, par exemple en mesurant les pollutions émises  par entreprises qui opèrent dans le port. Ces sociétés surveillent souvent leur pollutions qu’elles génèrent, et parfois l'administration publique compétente en la matière effectue également des mesures tout cela se faisant de façon indépendante et sans en informer les autres ;
  • Ce manque de coordination semble être beaucoup plus limité dans les pays d'Europe du Nord en général: les autorités compétentes pour les questions environnementales sont responsables pour la mesure et le contrôle des paramètres environnementaux, intégrant ainsi l'information relative aux ports avec le reste de l'information environnementale territoriale.

 

Concernant  la Communication externe

  • La communication de l'information environnementale dans les ports ne se produit pas avec une fluidité suffisante, dans de nombreux cas, elle est limitée aux rapports annuels ou des informations très génériques disponibles via les sites web ;
  •  Une exception avec le port de La Corogne, dans lequel des informations sur les différentes variables environnementales  sont données en temps réel ;
  •  La recherche de nouveaux outils pour faciliter la communication des données environnementales entre les ports et leurs parties prenantes reste primordiale.

 

Concernant  les technologies utilisées

  • Le développement et l'utilisation de technologies innovantes est stratégique pour les autorités portuaires ;
  • Des expérimentations de solutions innovantes avec une approche intersectorielle devraient être soutenues (TIC, Optique, etc.)  ; 
  • Basé sur l'analyse des besoins des autorités portuaires, les technologies à mettre à niveau concernent spécifiquement les capteurs d'air; de bruit ; de lumière: ; de consommation d’énergies ; de qualité de l'eau ; de la biodiversité ; de systèmes intégrés;  des systèmes de communication….

 

L’ensemble des livrables est disponible sur http://www.medmaritimeprojects.eu/section/mermaid-redirect/outputs

 

Contact:

Colin Ruel, Chargé de missions Europe

ruel@polemermediterranee.com