Découvrez la 2ème newsletter du projet BLUEfasma

INTERREG-BLUEFASMA.PNG_ref19_logo300.png

Le projet BLUEfasma publie sa deuxième newsletter 

Dans cette newsletter, retrouvez les dernières avancées du projet :

  • La création d'une communauté d'acteurs en ligne : un réseau pour favoriser les échanges de connaissances et d’expériences entre acteurs méditerranéens ;
  • Une base de connaissance BLUEfasma qui regroupe l'ensemble des bonnes pratiques d'économie circulaire dans les secteurs de la pêche et de l'aquaculture pour mesurer et améliorer les capacités d'innovation dans ces secteurs ;
  • Les résultats du diagnostic de l'économie circulaire en Méditerranée qui visait à mesurer le niveau de l'économie circulaire des acteurs de la pêche et de l'aquaculture. Les résultats démontrent un faible niveau de circularité en Méditerranée expliqué par des secteurs dont les pratiques restent traditionnels. Toutefois, le degré de progression reste élevé et les capacités d'innovations sont grandes.

DECOUVRIR LA NEWSLETTER

Pour rappel :

BLUEfasma est un projet cofinancé par le programme Interreg Méditerranée et a pour objectif de sensibiliser et accompagner les pêcheurs et aquaculteurs dans une démarche d’économie circulaire. Porté par l’Université de Patras, ce projet d’une durée de 32 mois rassemble 12 partenaires, issus de 9 pays méditerranéens : Espagne, Croatie, France, Grèce, Monténégro, Chypre, Portugal et Malte.

 

BLUEfasma répond aux défis de l’épuisement continu des ressources naturelles et de la faible performance en matière d’innovation (notamment liée à l’économie circulaire) en Méditerranée dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture. En renforçant les capacités d’innovation des PMEs, des clusters et réseaux maritimes et des autorités publiques, l'objectif est de stimuler le développement de l’économie bleue.

 

Sur le long terme, BLUEfasma a pour objectif de :

  • Répondre au manque de données sur le niveau d’économie circulaire au sein de la Méditerranée dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture ;
  • Favoriser l’échange de bonnes pratiques, le partage de connaissances et la mise en relation d’acteurs méditerranéens de l’aquaculture et de la pêche ;
  • Influencer les politiques locales et régionales en matière d’économie circulaire.

 

Pour plus d’informations :
europe@polemermediterranee.com