Identification des défis portuaires et soutien aux PME : le projet BlueConnect passe la vitesse supérieure

intererf maritimo

Le projet européen BlueConnect continue ses activités de valorisation de l'économie de la mer dans la zone de coopération Italie-France afin de « connecter les TPE-PME aux marchés maritimes à fort potentiel ».

Au cours de la première phase du projet, les partenaires français et italiens ont travaillé au développement de l'Observatoire de l'économie portuaire, qui collecte les informations sur les activités économiques générées par les ports de la zone transfrontalière avec côté italien : la Ligurie, La Toscane et la Sardaigne ; Côté français : Les Alpes Maritimes, le Var et la Corse. 263 ports ont répondu à l’enquête avec un taux de participation de 90%. Ces enquêtes se sont synthétisées en 5 rapports régionaux réunissant les principaux chiffres clés et les besoins exprimés par les ports sollicités.

Dans un deuxième temps, les partenaires du projet ont organisé six groupes de travail afin de présenter les premières tendances identifiées au travers des chiffres et données collectées par l’Observatoire et l’implication d’experts de l’économie maritime avec un focus sur trois thématiques clés communes aux territoires : Croisières et Ferries, Logistique et Plaisance & Yachting.

Au cours de ces réunions de travail, plusieurs thèmes spécifiques ont été abordés et analysés : les services existants, les réseaux d’infrastructure des systèmes portuaires régionaux, les nouvelles opportunités de marché et les différents facteurs de compétitivité, les nouvelles technologies et les nouveaux modèles et systèmes d’information. Ces discussions ont permis d’élaborer un plan d’action conjoint avec l’identification des principaux défis à relever dans chaque secteur :

  • Logistique : étude des flux maritimes dans la zone de coopération ; amélioration de l’interopérabilité des systèmes d’information ; fluidification des trafics terrestres ; mise à niveau des équipements portuaires ;
  • Croisières & Ferries : étude des flux de transport de passagers et de marchandises ; développement des services aux navires, vers un navire plus propre et un passage au GNL ; développement des services aux passagers par la numérisation, le déploiement des offres touristiques et l’augmentation de la sûreté ; maintien et développement des connexions maritimes France - Italie, par la structuration d’une offre de service tout au long de l’année des entreprises du secteur ;
  • Plaisance & Yachting : analyse de la performance et l’interopérabilité des logiciels de gestion portuaire ; formation des équipes à l’accueil client dans les ports ; contrôle et sécurisation des navires de plaisance ; digitalisation des procédures et services ; facilitation de la gestion environnementale des ports.

La croissance économique du secteur se fera par un développement durable et responsable des activités portuaire et nécessite l’implication active des entreprises de l'économie bleue.

Soutenir la croissance des TPE PME

Les prochaines étapes du projet prévoient d’accompagner et soutenir directement les PME des secteurs à fort potentiel, à travers la création d’un réseau d’organismes d’accompagnement et par la distribution de vouchers (chèques-innovation) qui financeront des services d’accompagnement des entreprises. La sélection des PME qui bénéficieront de ces aides financières se fera par réponse à un appel à manifestation d’intérêt. Celui-ci sera publié le 2 avril 2018 et présenté par les partenaires du projet au cours de réunions participatives qui auront prochainement lieu sur les différents territoires.

Restez à l’écoute de ces nouvelles opportunités de financement et contactez-nous pour plus d’information.