DCNS, la Marine nationale et le Pôle Mer Méditerranée ont organisé une journée d’échanges sur l’éco-conception, à l’occasion de la journée mondiale de l’Environnement.

Journée environnement éco-conception Marine nationale

Plus de 130 personnes ont participé à cette journée sur l’éco-conception le jeudi 5 juin au Théâtre liberté à Toulon.

La Marine nationale, DCNS et le Pôle Mer Méditerranée partagent la conviction que l’éco-conception est au cœur des enjeux environnementaux et sociaux en permettant d’augmenter la durabilité, la réutilisation et la réparabilité ainsi que le recyclage des produits. Ce thème fait d’ailleurs partie des 34 priorités de la politique industrielle de la France fixées par le Président de la République en septembre 2013.

Cette journée était l’occasion d’échanger sur les besoins, les innovations et les expériences, dans le domaine et d’approfondir les réflexions sur une approche préventive des impacts environnementaux des produits tout au long de leur cycle de vie.

journée mondiale de l’Environnement

La matinée a débuté, après quelques allocutions introductives, par une première intervention technique de Jean-Marie Poimboeuf, Vice-Président du CORICAN (Conseil d’Orientation de la Recherche et de l’Innovation pour la Construction et les Activités Navales), sur la prise en compte de l’environnement dans le domaine naval. Puis elle s’est poursuivie par trois présentations générales :

  • l’éco-conception dans l’industrie (LISMMA - ECOSD),
  • les pratiques actuelles et futures dans le naval (DGA)
  • les besoins de la construction navale et l’application de l’éco-conception dans cette industrie (DCNS).

L’après-midi, trois tables rondes se sont succédées, liées aux phases du cycle de vie des navires :

  • processus de conception et de fabrication (BUREAU VERITAS, DGA, DCNS, EMM)
  • processus d’exploitation et de maintenance (ALFAN, DCSSF, DCNS, D2M Eng, COMPAGNIE MERIDIONALE DE NAVIGATION)
  • gestion de fin de vie et déconstruction des navires (SGMer, EMM, TOPP DECIDE, FOSELEV)

Journée environnement éco-conception Marine nationale

Interview réalisée par la Marine Nationale auprès de Bernard Sans, Président du Pôle Mer Méditerranée

Pourquoi le Pôle Mer Méditerranée est-il associé aux réflexions autour du thème de l’éco-conception ?

Le Pôle Mer Méditerranée et un acteur du développement économique territorial, et nos liens sont historiques et étroits avec la Marine Nationale et DCNS (Président du Pôle Mer Méditerranée depuis 2005…). La récente création du Comité Stratégique Régional de filière navale, seul Comité Stratégique Régional de filière en France dédié à ce sujet, témoigne d’ailleurs de cette forte dynamique territoriale.

D’un point de vue thématique, cette journée s’inscrit pleinement dans notre Domaine d’Action Stratégique 2 « Naval et nautisme », et en particulier dans notre programme fédérateur « Navire du futur ».

L’éco-conception, et plus globalement la bonne gestion environnementale du navire et de ses équipements tout au long de leur cycle de vie (de l’ingénierie, à la déconstruction, en passant par la l’exploitation, le refit et la maintenance, très présents sur notre territoire) est un axe fort de nombreux projets R&D labellisés depuis 2005. On peut citer notamment :

  • AIRCLAIR : pour l’optimisation en permanence des performances du moteur en fonction de la qualité réelle du carburant,
  • BMCI : pour un bilan de santé des moteurs et leurs équipements in situ ou dans un lieu déporté, et une gestion optimisée de la conduite du navire,
  • DEESSE : pour un transport à passager côtier via un bateau hybride diesel/électrique conciliant performances et écologie,
  • ECOPAINT : pour des peintures antifouling non toxiques, notamment pour les grands bâtiments de ma marine nationale,
  • BEYOND THE SEA : pour développer la traction des grands navires de commerce par des kites,
  • Et plus récemment INOVANEX, qui vient tout juste d’être retenu pour cofinancement, et démarrera fin 2014 : pour développer un nouveau matériau qui permettra de constituer une annexe de 2 à 3 fois plus légère, plus compacte, et surtout beaucoup plus facile à valoriser en fin de vie (à la différence des PVC largement utilisés à ce jour pour ces produits).

Comment allez-vous décliner les enseignements et réflexions délivrés au cours de cette journée ?

Le Pôle Mer Méditerranée a contribué à la définition et la composition des tables rondes. Nos membres (DCNS, SEATECH, TOPP DECIDE, D2M, FOSELEV, COMPAGNIE MERIDIONALE DE NAVIGATION …) vont s’y exprimer, échanger, confronter ou confirmer leurs points de vue, et nous poursuivront ensuite nos travaux pour monter de nouveaux projets R&D, qui amélioreront encore les performances techniques, économiques, et environnementales des navires de demain et de leurs équipements.

Les travaux de cette journée contribueront sans nul doute à la réflexion nationale sur la feuille de route NAVIRE DU FUTUR menée par le CORICAN, et le Networking associé nous permettra de déployer au mieux le programme renforcement de la filière navale française OCEANS 21 sur notre territoire.