HROV Ariane, le dernier né des engins sous-marin de l'Ifremer

Avec l’arrivée du HROV Ariane (Hybrid Remotely Operated Vehicle), la famille des engins sous-marins de l’Ifremer s'agrandit ! Ce véhicule compact offre des possibilités de déploiement nouvelles en mode télé-opéré [1] ou autonome [2] jusqu’à 2500 mètres d’immersion, à partir de navires côtiers ou hauturiers. Ariane pourra réaliser des missions d’intervention, d'observation et de cartographie des fonds marins, y compris dans les reliefs sous-marins difficiles de type canyon sous-marin ou falaise.

HROV Ariane IFREMER

Le Pôle Mer Méditerranée a participé au baptême officiel du HROV Ariane le jeudi 23 avril 2015, au Centre Ifremer Méditerranée, à La Seyne-sur-Mer, en présence des organismes qui ont contribué au financement de l’engin : l’Union européenne (fonds Feder), la Région Provence Alpes Côte d'Azur, le Conseil Général du Var, la Communauté d'Agglomération Toulon Provence Méditerranée et l’Ifremer.

Les essais en mer du HROV Ariane vont se poursuivre pendant toute l’année 2015, au travers de quatre campagnes en mer, alternativement sur les navires océanographiques Le Suroît et L’Europe. L’objectif est d’aboutir à un système opérationnel capable d’assurer des campagnes scientifiques en 2016. 

HROV Ariane IFREMER

 

Hybride, souple et flexible

L’Ifremer a engagé le développement du HROV Ariane en novembre 2010. Ce nouvel engin complète toute la gamme des technologies sous-marines de l’Ifremer. Il est souple, flexible et permet des interventions plus rapides.

 

Le HROV Ariane prend en compte les besoins émergents, notamment liés à la réglementation, par exemple la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin, les  Aires Marines Protégées, la Directive Cadre sur l’eau mais aussi les observatoires sous-marins, les chantiers côtiers, l’exploration de la biodiversité à proximité de falaises, etc.

 

Le HROV Ariane met à disposition de la communauté scientifique un moyen d’intervention, d’inspection et de cartographie haute résolution, optimisé en terme de souplesse et de coût d’exploitation. En effet, le HROV Ariane est optimisé en coût d’exploitation par rapport aux solutions plus classiques. Il  est complémentaire des engins d'intervention profonds existants (Nautile, Victor 6000 …) mis en œuvre à partir de grands navires hauturiers, dont la programmation et les coûts ne correspondent pas aux nouvelles demandes d’interventions rapides dans le domaine côtier.

 

L’originalité de sa conception hybride, brevetée par l’Ifremer et développée au sein de son Centre Européen de Technologies Sous-Marines (CETSM), a retenu l’attention de partenaires industriels pour des usages allant au-delà du domaine scientifique.

 

Pour plus d'informations: Ifremer