Le Ministère de la transition écologique et solidaire publie aujourd'hui son projet révisé de programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE).

logo ministère de la transistion ecologique et solidaire.png

Le projet révisé de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a été publié aujourd'hui par le Ministère de la transition écologique et solidaire (vous trouverez ci-joint le projet de décret PPE révisé et le rapport PPE annexé révisé). Après plus d’un an de consultations formelles d’un certain nombre d’instances (comme le Conseil supérieur de l’énergie, le Conseil national de la transition énergétique etc.) et en partie sur la base des avis exprimés, le Gouvernement présente une nouvelle version du projet de décret qui entre aujourd’hui en phase de consultation publique jusqu'au 20 février 2020.

 

Par rapport à la version précédente présentée en janvier 2019, cette nouvelle version présente des évolutions significatives et très positives pour la filière de l’éolien en mer, en ligne avec les demandes que nous portons ensemble depuis plus d'un an maintenant, en intégrant :

 

  • Un projet flottant de 250 MW supplémentaire attribué à horizon 2022 en Méditerranée, de sorte à attribuer un projet commercial dans chacune des régions accueillant une ferme pilote flottante ; Les tranches complémentaires de 500 MW par projet commercial flottant (pour former des hubs de 750 MW) n'apparaissent toutefois pas dans le projet révisé mais une mention y fait référence indirectement : "les projets attribués à partir de 2024 portent notamment sur des extensions de parcs éoliens en mer précédents, avec un raccordement mutualisé".
  • Un projet posé supplémentaire, d’une puissance de 500 à 1000 MW attribué entre 2021 et 2022 en Sud Atlantique ;
  • Un volume annuel de 1 000 MW par an à partir de 2024, contre 500 MW précédemment, posé et flottant confondus , conformément à ce que prévoit la loi Energie-climat adopté à l’automne 2019.

 

Chacun de ces appels d’offres est assorti d’un prix cible estimé par l’Etat.

 

Ces évolutions concrétisent les annonces positives faites pour l’éolien en mer en juin 2019 par le Ministre François de Rugy et en décembre 2019 par Emmanuel MACRON annonçant consolider la filière de l'éolien en mer aux Assises de l’économie de la mer, et font écho à la grande compétitivité des résultats de l’appel d’offres de Dunkerque ainsi qu’à la forte mobilisation collective de la filière que vous représentez, tout au long de ces derniers mois et aux côtés des Régions littorales, pour porter, sur la base d’un argumentaire partagé, des objectifs plus ambitieux pour l’éolien en mer posé et flottant.

 

A ce stade, le projet de décret révisé de la PPE n’intègre pas d’objectif pour l’hydrolien ou les énergies marines renouvelables autres que l’éolien en mer, reflet du fait que le Gouvernement ne considère pas ces technologies comme ayant atteint un stade commercial.​