Marseille s'apprête à remettre en service la deuxième plus grande forme d'Europe

La réhabilitation de la forme 10 du port de Marseille en est à sa dernière ligne droite. La construction de toutes pièces du nouveau bateau-porte en béton, commencée mi-avril 2014 par Spie Batignolles, s’achève.

Marseille Forme 10

Marseille Forme 10

Photo : Clémentine Vaysse

Les tests de flottaison auront lieu en avril pour une mise en service de la forme, équipée de son nouveau bouchon, le 1er septembre.

Le bateau-porte remplace un équipement datant de 1972, qui a servi une dernière fois à fermer la forme où son successeur est construit. Sa réalisation représente un investissement de 13,5 millions d’euros cofinancés par l’État et les collectivités pour un coût total de remise en état de la forme 10 de 28 millions d’euros.

Les caractéristiques techniques de ce nouveau bateau-porte sont les mêmes que celles de l’équipement qu’il remplace : 87,35 mètres de long pour 15 mètres de large et un poids de 9 100 tonnes. Trente-cinq minutes seront nécessaires pour le mettre en place et 3 h 30 pour vider cette forme de 465 mètres de long et 11,5 mètres de tirant d’eau, soit la capacité de 192 piscines olympiques. La forme 10 est la deuxième plus grande d'Europe, derrière celle de Belfast, en Irlande du Nord.

Conçue initialement pour des méga-pétroliers - ses dimensions sont telles qu'elle pourrait même accueillir des plates-formes pétrolières - et destinée désormais aux grands paquebots, la forme sera exploitée par un consortium formé par Chantier naval de Marseille (CNM), San Giorgio del Porto et Mariotti, trois sociétés du même groupe génois, en partenariat commercial avec STX France. Le premier client n’est pas encore connu. « Nous n’avons pour le moment aucune commande ferme », reconnaît Pierenrico Beraldo, directeur de CNM, lors d’une visite du chantier le 10 février.

 

Source: Le Marin