200 projets financés pour les 10 ans du Pôle Mer Méditerranée!

Les résultats du 20ème appel à projets du FUI-Régions sont tombés, 4 projets labellisés par le Pôle Mer Méditerranée, mictoplastic2, airmes, Ninaqua et diamond ont été retenus pour cofinancement par l'Etat et les collectivités locales.

200 projets financés Pôle Mer Méditerranée

200 projets financés Pôle Mer Méditerranée

Les ministres en charge de la politique des pôles de compétitivité, en lien avec les présidents des Conseils régionaux et l’association des Régions de France, ont annoncé vendredi le financement de 58 nouveaux projets de R&D collaboratifs pour un montant d’aide de l’État de 41 M€.

 

Sous l’impulsion de cette nouvelle vague de financement, le Pôle Mer Méditerranée passe le cap des 200 projets cofinancés pour ses 10 ans, ce qui représente 539 millions d’euros d’investissements en R&D.

 

4 projets sélectionnés au 20ème FUI 

 

Microplastic 2 - Pollution aux microplastiques: détection, risques et remédiation à l'interface terre-mer

Microplastic

Domaine d’action Stratégique : Environnement et aménagement du littoral

Programme Fédérateur : Services à l’environnement en littoral et en mer

Porteur du projet : Suez Environnement

Partenaires : SISPIA, EVOSENS, LABOCEA, CNRS DR 17 - BRETAGNE, Ifremer, LOV / Laboratoire d'Océnographie de Villefranche

Budget : 4 380 K€

 

Le projet se propose d’identifier l’état de contamination et l’origine des microplastiques (MP) dans les réseaux fluviatiles pour évaluer leur devenir et leurs impacts dans les écosystèmes marins, afin de mieux gérer et agir sur ce vecteur de pollution menaçant notre environnement.

 

Le projet aborde pour la première fois la problématique des microplastiques dans sa globalité :

  • Leur présence environnementale (rivières et milieu marin),
  • Leur présence et impacts dans le biota, les écosystèmes, et leurs utilisateurs (par bioaccumulation, vecteur de polluants organiques et pathogènes),
  • La recherche de leurs origines et de leur localisation,
  • Des solutions pour limiter les apports aux milieux.

 

Ce projet est  porté par le Pôle Mer Méditerranée et co-labellisé par les pôles Mer Bretagne Atlantique et le Pôle Advancity.

AIRMES - Drones Hétérogènes coopérants en flottille

 

Domaine d’action Stratégique : Sécurité et sûreté maritimes

Programme Fédérateur : Surveillance et interventions maritimes

Porteur du projet : Eurogiciel

Partenaires : SNCF, EDF, AERO SURVEILLANCE, UTC

Budget : 3 003 K€

 

Les solutions actuelles pour faire coopérer les drones ne sont pas optimisées, elles sont propres à chaque drone (non modulable) et la communication entre eux n'est pas optimisée.

 

Le projet vise à répondre à cette problématique en développant une architecture logicielle de coordination d’'une flottille de drones, permettant de faire coopérer plusieurs drones au sein d'’une même mission. La spécificité de la solution est la gestion de l'organisation sous forme de groupe et de rôle ainsi que sa modularité, la rendant compatible avec tous les types de drones, mais aussi la communication entre les aéronefs permettant de faciliter la coopération.

 

Ce projet est  porté par le pôle Pégase et co-labellisé par les pôles Mer Méditerranée, I-Trans, Astec.

 

DIAMOND - DIAgnostic corrosion et MONitoring pour la Durabilité des ouvrages en béton armé et des structures métalliques

DIAMOND

Domaine d’action Stratégique : Ports, infrastructures et transports maritimes 

Programme Fédérateur : Port du futur 

Porteur du projet : LERM SETEC

Partenaires : A-CORROS, EDF, LMDC TOULOUSE

Budget : 2 544 K€

 

Les quais d’accueil des navires, sont des éléments d’infrastructures portuaires stratégiques. Le maintien opérationnel des ouvrages en béton armé nécessite donc une surveillance active de l’état de corrosion des armatures métalliques afin de ne pas atteindre de stade critique. Le projet développera une solution technique complète et innovante afin de proposer des prestations évoluées et « sur mesure » basées sur ces progrès techniques et répondant aux besoins des maîtres d’ouvrages à des conditions économiques pérennes et bénéfiques pour ses clients et ses partenaires.

 

Ce projet est  porté par le pôle Risques et co-labellisé par les pôles Mer Méditerranée, Nucléaire Bourgogne et Elopsys.

 

NINAQUA - Des aliments aquacoles « nouvelle génération»

 

Domaine d’action Stratégique : Ressources biologiques marines 

Programme Fédérateur : Aquaculture durable 

Porteur du projet : Le Gouessant

Partenaires : Algae natural Food, Copalis, Fermentalg, Lesaffre, Comité Interprofessionnel des Produits de l’Aquaculture, Ifremer, Palavas-les-Flots, INRA, Institut Pasteur de Paris, Unité de Génétique des Biofilms, ITAVI, Institut Technique des Filières Avicoles, Cunicoles et Aquacoles

Budget : 5 560 K€

 

Les entreprises de la filière aquacole française : aquaculteurs, fabricants d'aliments, fournisseurs d'ingrédients ont décidé de conduire une réflexion globale sur les matières premières afin de créer des aliments aquacoles de « nouvelle génération » dépourvus de farine et d'huile de poisson.

 

L'objectif principal du projet NINAqua est de proposer de nouveaux aliments aquacoles en s'appuyant sur la diversité des sources végétales encore peu ou pas exploitées en alimentation animale et sur le développement de nouveaux ingrédients issus des levures, des micro-algues et des insectes.

 

Ce projet est  porté par le pôle Mer Bretagne Atlantique et co-labellisé par les pôles Mer Méditerranée, Aquimer, Agri Sud Ouest Innovation, et Hydréos.

 

Retour chiffré sur les 10 ans

  • 382 membres : 3/4 d’Entreprises (dont 194 PME) et 1/4 Recherche & Formation
  • 258 projets coopératifs labellisés, pour un effort de R&D de 703 M€ dont 200 projets cofinancés pour un budget de 539M€
  • 13 Plates-formes mutualisées d’innovation pour un montant de 712 M€ (INOVSYS, Stellamare, …)

 

Focus projets collaboratifs R&D
  • En moyenne 26 projets labellisés/an dont 20 cofinancés, soit un taux de transformation projets labellisés/cofinancés de 77%
  • 334 partenaires PME dans les projets labellisés (plus d’1,5 PME en moyenne/projet) qui opèrent près de 200M€ soit 30% des budgets

 

30% de PME dans les 200 projets financés  depuis 10 ans

 

Courbe projets 10 ans Pôle Mer

 

A propos du Pôle Mer Méditerranée

Labellisé par l’Etat en juillet 2005, comme Pôle de compétitivité à vocation mondiale, le Pôle Mer Méditerranée a été classé très performant lors des deux dernières évaluations des pôles en 2008 et en 2012. La nouvelle feuille de route stratégique a été validée et déployée pour la période 2013-2018.

 

Le Pôle Mer Méditerranée a pour ambition de contribuer au développement durable de l’économie maritime et littorale, sur le bassin méditerranéen, en Europe et dans le reste du monde.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon et Corse, le pôle fédère plus de 370 membres : PME, grands groupes, organismes de recherche et de formation, et structures de développement économique.

 

Agissant en véritable moteur d’innovation et de compétitivité, le Pôle Mer Méditerranée structure sa stratégie autour de 6 Domaines d’Actions Stratégiques : Sécurité et sûreté maritimes ; Naval et nautisme ; Ressources énergétiques et minières marines ; Ressources biologiques marines ; Environnement et aménagement du littoral ; Ports, Infrastructures et le Transport maritime.