Le Comité de pilotage du Pôle Mer Méditerranée s'est réuni à Nice le 24 Novembre 2017

Le Pôle Mer Méditerranée a tenu son comité de pilotage de Novembre à Nice le 24 Novembre 2017. Roger ROUX, Président de la Commission des activités portuaires et maritimes de la Métropole Nice Côte d’Azur, Maire de Beaulieu, Conseiller régional délégué, en charge des ports de plaisance et coordinateur de la commission pêche et aquaculture de l'Amcre a ouvert la réunion par un mot d’accueil.

Très heureux de nous accueillir à Nice pour la 2nde fois dans les locaux de la Métropole, M. Roux se félicite du partenariat en place depuis quelques temps avec le Pôle qui est soutenu par la Métropole depuis 2005. Une bonne coopération a lieu entre les deux équipes notamment sur les Rencontres Portuaires depuis plusieurs années maintenant, et plus récemment sur le sujet de la restauration écologique.

A l’ordre du jour de ce Copil, la labellisation de deux nouveaux projets AGESCIC et WMC (retrouvez l’article ici), la validation de 4 nouvelles adhésions (découvrez nos 4 nouveaux membres ici). Le comité a également assisté à une présentation de la Fondation Albert II. Enfin un tour de table a été effectué entre l’ensemble des participants afin d’évoquer les différentes actualités de chacun.

 

Focus sur la Fondation Albert II

En juin 2006, S.A.S le Prince Albert II de Monaco a décidé de créer Sa Fondation afin de répondre aux menaces préoccupantes qui pèsent sur l'environnement de notre planète. La Fondation Prince Albert II de Monaco œuvre pour la protection de l'environnement et la promotion du développement durable à l'échelle mondiale. La Fondation soutient les initiatives d'organisations publiques et privées dans les domaines de la recherche, de l'innovation technologique et des pratiques conscientes des enjeux sociaux. La Fondation finance des projets dans trois principales régions et concentrent ses actions sur trois domaines principaux.

1. Les missions de la Fondation

  • Etablir des partenariats afin de mener à bien des projets et entreprendre des actions concrètes dans ses champs d'actions prioritaires.
  • Sensibiliser à la fois les populations et les pouvoirs publics à l'impact des activités humaines sur les milieux naturels et favoriser des comportements plus respectueux de l'environnement.
  • Promouvoir et encourager des initiatives remarquables et des solutions innovantes notamment par l'attribution de prix et de bourses.

2.Trois zones d'actions prioritaires

  • Le Bassin Méditerranéen, de par la position géographique de la Principauté de Monaco.
  • Les Régions Polaires, en tant que témoins privilégiés de l'évolution des changements climatiques.
  • Les Pays les Moins Avancés (définis selon la liste officielle des Nations Unies) qui sont fortement impactés par les effets des changements climatiques, la perte de la biodiversité et les menaces sur les ressources en eau comme, par exemple, les pays d'Afrique Sahélienne.

3. Trois domaines d'actions prioritaires

  • Limiter les effets des changements climatiques et promouvoir les énergies renouvelables
  • Préserver la biodiversité
  • Gérer les ressources en eau et lutter contre la désertification