Le Pôle Mer Méditerranée signe aux côtés d’Emmanuel Macron la Coalition pour la « TRANSITION ECOLOGIQUE ET ENERGETIQUE DU MARITIME » lors des Assises de l’Economie de la Mer

La 15ème  édition des Assises de l’Economie de la Mer a refermé ses portes mercredi 4 décembre. Le Pôle Mer Méditerranée était présent aux côtés des 1600 acteurs de la filière venus échanger et partager leurs dernières innovations. Cette édition fut marquée par la venue du président de la République, Emmanuel Macron. Il était accompagné de 3 de ses ministres Elisabeth Borne, en charge de la Transition Ecologique et Solidaire, Didier Guillaume, en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation et Annick Girardin, en charge des Outre-Mer.

 

«  Le 20ème siècle fut continental, le 21ème siècle sera maritime »

Tels sont les mots du président pour annoncer son ambition pour une France maritime forte et déterminée à respecter ses objectifs en matière de transition écologique. Il a rendu hommage aux métiers de la mer mais aussi affirmer le soutien de l’Etat aux différents secteurs de l’économie bleue.

Sur le domaine de la défense, il a annoncé la commande de six patrouilleurs outre-mer, sur le domaine naval, il a rappelé les récentes initiatives prises en matière de réduction de vitesse des navires, la recherche de nouveaux modes de propulsion et a assuré d’un soutien en matière d’investissement. Concernant les énergies marines renouvelables, il a notamment confirmé la volonté d’accélérer le déploiement de l’éolien offshore avec l’attribution par l’Etat d’1GW par an d’ici 2024. Sur le volet pêche, le Président a tout d’abord souhaité souligner les efforts menés par les marins et les pêcheurs pour protéger la biodiversité et a assuré que l’Etat sera à leurs côtés sur la négociation des nouveaux quotas. Au sujet de l’environnement, le président a rappelé que  « l’Océan est le bien de l’Humanité », et a énoncé plusieurs mesures : lancement d’un programme de recherche « Océans et climat », la réduction des plastiques en mer ou encore l’atteinte de l'objectif de 30 % d'espaces maritimes protégés, dont un tiers en pleine naturalité d'ici 2022…. Enfin au sujet des ports, il a rappelé qu’une politique de relance de l’économie portuaire avait été initié depuis 2 ans et que celle –ci se poursuivrait dans le but de moderniser les infrastructures et de faire des ports français un modèle de compétitivité et d’écologie.

Le Président de la République, a également félicité le travail qui est fait depuis plus d’un an par le CORIMER et la filière des Industriels de la Mer dans laquelle le Pôle Mer Méditerranée et son jumeau apporte une forte contribution.

 

 

Le Pôle Mer Méditerranée, partenaire fondateur de la Coalition pour la « TRANSITION ECOLOGIQUE ET ENERGETIQUE DU MARITIME »

 

Afin de poursuivre et d’amplifier les efforts du secteur maritime en matière de transition numérique et écologique, le Cluster Maritime Français a initié en partenariat avec l’ADEME, la création de la Coalition pour la « TRANSITION ECOLOGIQUE ET ENERGETIQUE DU MARITIME ». Frédéric Moncagny de Saint-Aignan, président du Cluster Maritime en a présenté l’objectif principal :  «  La Coalition permettra […] l’accélération et le déploiement en mode collaboratif de chemin de solutions […] » au travers notamment de la création d’une plateforme numérique dotée de moyens pour animer l’innovation ainsi que des outils d’aide à la décision. Cette coalition s’appuiera également sur la création de la French Sea Tech.

Le Pôle Mer Méditerranée ainsi que le Pôle Mer Bretagne Atlantique, acteurs incontournables de l’innovation maritime font partie des premiers partenaires fondateurs de cette coalition et contribueront à son animation.

 

Une dynamique d’innovation toujours forte

 

Ces deux jours ont également était l’occasion de faire un état de l’art de la filière maritime.

Le Pôle Mer Méditerranée par la voix de son directeur, Patrick Baraona, est intervenu au nom des 2 pôles sur l’économie maritime comme levier de développement économique et a fait un focus sur la Méditerranée et ses perspectives de marchés. De nombreux adhérents se sont succédés à la tribune pour présenter leurs dernières innovations à l’image de Microphyt et Greensea sur les algues, Nauticspot sur l’aide à la gestion portuaire, Aquatech Innovation sur l’habitat flottant, CLS sur le lien mer-espace, RTE , EDF Renouvelables, Engie Green et Naval Energies sur les énergies marines renouvelables. Le retour de la propulsion vélique pour les navires  a également était abordé avec par exemple les projets labellisés par le Pôle Mer Méditerranée, Beyond the Sea porté par Yves Parlier ou encore Yes We Pro, brique du projet porté par VPLP Design. JIFMAR était également présent et a présenté son dernier navire.                                                                    

D’autres acteurs institutionnels et académiques , membres et/ou partenaires ont également pris part aux échanges, Ifremer, le Shom, l’Agence Française pour la Biodiversité, l’Union des Ports de France, le Cluster Maritime Français, le GICAN, Evolen, la Fédération des Industries Nautiques etc….

 

Le Pôle Mer Méditerranée entend poursuivre cette dynamique et vous donne rendez-vous du 4 au 6 février 2020 lors du salon Euromaritime à Marseille. Venez à notre rencontre ainsi qu’à celle de nos entreprises membres (AdInvest, Boarding Ring,Capyro, Enogia, Iadys, Kietta, LAPP Muller, Marine Levage, Naval Energies, Predict, Scalian, Smart Sailors, Suprameca, System Factory) sur notre stand de + de 120m2.