Retour sur le Groupe de Travail du 13 février 2020 : Focus sur la stratégie emploi formation phase IV du Pôle Mer Méditerranée.

 

 

Le Pôle Mer Méditerranée a organisé le 13 Février 2020 au Technopôle de la Mer un groupe de travail afin d’établir un plan d’action concret pour accroître les qualifications sur son territoire pour les années 2020 à 2022.

En liaison étroite avec les Régions SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie, leurs agences de développement économique régionales, les Chambres des Métiers et de l’Artisanat, les universités, les spécialistes de l’emploi (Pôle Emploi, APEC) et les industriels, le Pôle Mer Méditerranée est engagé dans une volonté de mieux satisfaire les besoins en compétences de ses membres adhérents.

A travers le levier innovation qui l’a conduit à labelliser plus de 400 projets innovants pour plus de 1000 M€ de budget de R&D, il contribue au développement et à la croissance des entreprises. Son activité a pour conséquence d’accroître l’emploi dans les secteurs d’activité qu’il couvre. Ainsi, un groupe de travail Emploi-Formation est chargé d’accompagner les mutations technologiques et  d’identifier les besoins en formations nouvelles initiales ou professionnelles pour les TPE, PME, ETI et les grands groupes. Le Pôle contribue donc à favoriser l’employabilité sur ses territoires.

Lors du dernier groupe de travail, le Pôle Mer Méditerranée a présenté les orientations stratégiques de sa feuille de route Emploi-Formation en commençant par rappeler sa participation à l’émergence de nouvelles formations ou à l’adaptation des formations existantes aux réelles compétences recherchées par les entreprises en labellisant les formations ; ce qui permet d’avoir un réel suivi des débouchés professionnels et de certifier ces formations comme structurantes pour la filière mer.

Ces deux dernières années,  14 formations universitaires ont été labellisées et répondent aux besoins en compétences des entreprises :

  • Master Economie de la mer et Aménagement du littoral – Université de Toulon ;
  • Master Spécialisé Ingénierie Marine et Éolien Offshore – Ecole Centre Marseille ;
  • Master International Marine & Maritime Intelligent Robotics (MIR) – Université de Toulon ;
  • Licence pro Métiers de l'Industrie Navale et Maritimes (MINM) - Spécialité Maintenance navale à l’Université de Toulon/IUT ;
  • Diplôme d'Etudes Supérieures Universitaires Activités maritimes et portuaires à Aix Marseille Université.
  • Licence professionnelle Conduite d'opérations en environnement côtier marin – Université de Toulon ;
  • Master International Marine & Maritime Intelligent Robotics (MIR) – Université de Toulon ;
  • Formation EUR (Ecole Universitaire de Recherche) - Blue Growth & Data Science Graduate School – Université de Toulon ;
  • Formation Internationale- Blue STrEAM – Blue Skills, Training, Educ’Action and Mobility network  – Université de Toulon / CMQ Mer ;
  • Licence professionnelle Métiers de l'Industrie Navale et Maritime - Spécialité Maintenance Navale        – Université de Toulon ;
  • Mastère spécialisé DEMAS - Design and Exploitation of Maritime Autonomous System ENSTA Paris Tech – ENSM ;
  • Master EMER - Economie de la mer et aménagement du littoral  – Université de Toulon ;
  • Mastère spécialisé Systèmes autonomes maritimes – ENSTA PT
  • Formation Erasmus Mundus (Laboratoire LIS Directeur DYNI) Université de Toulon
  • Formation CYBER SECURITE  –  ISEN Yncréa Méditerranée
  • Mastère spécialisé Eolien Offshore et Ingénierie Marine  –  Ecole Centrale Marseille
  • Master Sciences de la Mer – Parcours Géosciences Marines et Environnements Aquatiques  –  Laboratoire CEFREM, UMR 5110
  • Design and Exploitation of Maritime Autonomous Systems (DEMAS) –  ENSTA ParisTech et ENSM
  • DESU Activités Maritimes et portuaires  –  GIFT MER et Université Aix Marseille

 

Le Pôle Mer Méditerranée a également précisé dans sa stratégie l’identification des mutations économiques et technologiques de la filière mer pour garantir un accès à l’emploi en sortie de formation. Le Pôle Mer renforce ses actions avec les acteurs publics locaux pour dynamiser l’emploi et accroître les compétences sur le territoire. Ainsi, la convention avec Pôle Emploi a été renouvelée pour satisfaire les besoins en compétences des adhérents du Pôle et promouvoir les métiers du secteur maritime ainsi que les opportunités d’emploi dans la filière.

Les deux signataires se sont engagés à construire un diagnostic partagé des besoins en ressources humaines et des compétences attendues par les membres adhérents du Pôle pour être en mesure d’anticiper les recrutements et ainsi faciliter la recherche de candidats.

De nombreux industriels (ECA Group, CS Group, Monaco Marine, CEGELEC, …), des partenaires académiques (SeaTech, CMQ Mer, CINAV, Ecole Centrale de Marseille, IES Montpellier) ainsi que Pôle Emploi, l’Apec, Rising Sud et la Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Région Occitanie ont répondu présents et ont travaillé en synergie pour optimiser le couple formations dispensées et compétences recherchées.