Réunion « Les Récifs Artificiels, outils d’un tourisme durable en Méditerranée ? » du 14 novembre 2017 à Sète

PHOTO 1  crédit Julie Person

Cet événement, co-organisé par le Pôle Mer Méditerranée et le Parlement de la Mer de la Région Occitanie, a rassemblé plus d’une quarantaine de personnes, gestionnaires, bureaux d’études, services de l’Etat et a donné lieu à de nombreux échanges.

Il a permis de présenter les résultats d’une étude menée par le Pôle sur les dynamiques du tourisme littoral sur la façade méditerranéenne française, les premiers résultats du projet européen ArtReefs  (récifs artificiels et activités récréatives) au sein duquel le pôle est partenaire et le projet RECIF’LAB porté par la Ville d’Agde, sélectionné à l’appel à projet « Site pilote pour la reconquête de la biodiversité », qui propose de mettre en œuvre un récif artificiel comme déport d’un site de plongée très fréquenté.

Une table ronde animée par le Cepralmar a réuni des représentants des services de l’Etat (Fabrice Auscher, DREAL Occitanie et Vincent Maire, DDTM des Bouches du Rhône), de la ville d’Agde (Renaud Dupuy de la Grandrive et Sylvain Blouet) et du Pôle Mer Méditerranée (Hugo Blanchet). Les échanges ont permis de faire le point sur les opportunités et les freins quant à l’utilisation des récifs artificiels à des fins récréatives en Mer Méditerranée française.

Crédit : Julie Person

Table ronde avec Hugo Blanchet, Pôle Mer Méditerranée

Sylvain Blouet, ville d'Agde/ crédit photo : Julie Person

 

Crédits : Julie Person

Manon Pedroni, Pôle Mer Méditerranée