Le Pôle Mer Méditerranée dépose 6 projets au 22ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel – Régions !

Appel à projets

Dans le cadre du 22ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel Inter-régions, le Pôle Mer Méditerranée a déposé 6 projets dont 5 en chef de file!

Les projets déposés sont les suivants :

  • ABYSSOUND (chef de file POLE MER MEDITERRANEE, co-labellisé par le POLE MINALOGIC) : porté par DCNS, répond aux attentes de l’ensemble des acteurs amenés à exercer des activités en milieu sous-marin profond et côtier, en développant des briques technologiques pour l’estimation du bruit rayonné émis, la mise au point de modèles de propagation acoustique sous-marine, ainsi qu’une validation au réel des impacts sur les systèmes robotisés et la faune marine.

 

  • ECO-ECRIN (chef de file POLE MER MEDITERRANEE, co-labellisé par le POLE AXELERA) : (pour ECrin Ostréicole Eco-Conçu, Recyclable et Innovant), porté par la PME CAMBON, contribuera au développement de nos entreprises ostréicoles en développant un écrin éco-conçu et recyclable, associant matières plastiques et micronisas de coquille d’huitre, qui assurera une protection efficace contre les prédateurs naturels et améliorera significativement les conditions de travail sur site.

 

  • POLYNATURA (chef de file POLE MER MEDITERRANE, co-labellisé par les POLE MER BRETAGNE ATLANTIQUE et le POLE CEREALES VALLEE) : porté par la PME polynésienne PACIFIC BIOTECH, proposera une alternative aux conservateurs chimiques, en s’appuyant notamment sur des recherches effectuées antérieurement par diverses équipes scientifiques publiques ou privées (Université de la Polynésie française - UPF ; IRD…) qui ont mis en évidence l’intérêt de réaliser des études permettant d’évaluer le potentiel de valorisation de certaines substances naturelles issues de la biodiversité terrestre et marine polynésienne.

 

  • PYWEC (chef de file POLE MER MEDITERRANEE, co-labellisé par les POLE MER BRETAGNE ATLANTIQUE et le POLE EMC2) : apportera une solution performante pour la récupération et la transformation en énergie électrique des énergies marines primaires, en développant une génératrice piézoélectrique très innovante selon un procédé breveté par la PME PYTHEAS porteur du projet. La génératrice étant clairement identifiée comme la principale brique technologique manquante pour le déploiement à grande échelle de la filière houlomotrice, ce projet permettra l’exploitation du gisement d’énergie marine estimé entre 1.3 et 2 TW selon le World Energy Council.

 

  • SWIR (chef de file POLE MER MEDITERRANEE) : porté par SEAL ENGINEERING (filiale du groupe TECHNIP), répond pleinement aux attentes des énergéticiens, en développant un outil générique, hybride et flexible, pour la remontée en surface de grandes quantités d’eau profonde froide nécessaire à la production d’électricité ou à la liquéfaction du gaz en mer. Cette solution, composé de risers existants assemblés en faisceau sur des longueurs variables apportera une solution fiable jusqu’à des profondeurs d’eau nécessaires au bon fonctionnement des centrales à énergie thermique des mers (ETM) ou pour la liquéfaction sur les plateformes du gaz naturel.

 

  • STUDIMA (chef de file Pôle TRIMATEC, co-labellisé par les POLES MER MEDITERRANEE et MER BRETAGNE ATLANTIQUE) : porté par Greensea, le projet a pour objectif de développer de nouveaux additifs provenant d'algues marines à destination du marché nutrition/santé animale (porc, volaille, vache laitière). Le projet regroupe trois partenaires complémentaires : Greensea (chef de file), INRA et Amadéite. En visant la mise sur le marché de produits algosourcés à destination du marché de la nutrition/santé animale, le projet propose des voies de substitution aux antibiotiques, encore largement prescrit en élevage. Ces additifs permettront ainsi d’éviter les risques d’antibiorésistance chez l’animal et d’estomper les inquiétudes de résidus pour le consommateur final.

Pour rappel : le fonds unique interministériel (FUI) finance des projets de recherche et de développement (R&D) collaboratifs labellisés par les pôles de compétitivité. Le FUI a vocation à soutenir des projets de recherche appliquée portant sur le développement de produits, procédés ou services susceptibles d'être mis sur le marché à court ou moyen terme, généralement 5 ans.

 

Depuis sa création, 62 projets de R&D labellisés par le Pôle Mer Méditerranée ont été retenus pour financements aux précédents appels à projets du FUI.