Le prototype WATERLILY de la société Acri -in a été mis en service sur le littoral de Grimaud

News

Les plaisanciers jettent l’ancre au large des ports et des rivages et leurs mouillages peuvent provoquer des dégâts considérables sur les fonds marins. L’ancre et la chaîne labourent le fond et détruisent la faune et la flore. La société Acri-In, basée à Sophia-Antipolis, a réalisé un prototype de mouillage très respectueux de l’environnement, baptisé « WATERLILY ». Ce drôle de nénuphar sera installé en juin prochain, à Grimaud, dans le Var.

Depuis les lois de protection sur la nature de 1976 et la loi littoral de 1986, le rivage et les fonds marins sont devenus un enjeu de protection pour les espèces protégées, d’autant plus que les anneaux ne sont plus assez nombreux pour accueillir tous les bateaux dans les ports méditerranéens, en particulier dans le Golfe de Saint-Tropez.

Pour y remédier, l’État propose aux communes littorales l’installation de zones de mouillages fixes. ACRI-IN apporte une réponse innovante à ces problématiques

Baptisé « WATERLILY », ce prototype en forme de nénuphar sera installé à environ 400 mètres au large des Campings de la Mer à Grimaud.

Il s’agit à ce stade de la dernière phase d’expérimentation afin de prendre en compte toutes les conditions de houle et de vent.

Seize bateaux, de 6 à 12 mètres, peuvent être amarrés simultanément à cette plate-forme, occupant ainsi un espace réduit de 40% par rapport à une zone de mouillage fixe. Un seul dispositif d’ancrage est nécessaire au lieu de seize habituellement.

Très respectueux de l’environnement, le projet Fleur de Mouillage, labellisé par le Pôle Mer Méditerranée en 2010, a donné lieu au prototype WATERLILY, breveté.

Afin de pouvoir mener tous les tests sur le prototype, ACRI-IN a passé une convention de partenariat avec la commune de Grimaud pour une veille météorologique et une surveillance maritime et terrestre.

Un suivi écologique de la zone sera réalisé par l'Observatoire Marin de la Communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez.

Une instrumentation a également été installée par ACRI-IN au cœur de la plate-forme afin de collecter des données sur la houle et le comportement de la structure. La vitesse et la direction du vent seront enregistrées à la capitainerie du Port Grimaud.

La structure sera démontée en septembre prochain. Les informations recueillies pendant la saison estivale feront l’objet d’un rapport à destination des services de l’État.

Le prototype pourra alors passer en phase d’industrialisation et répondre ainsi au problème des mouillages sauvages, un véritable fléau pour les espèces sous-marines protégées !

WATERLILY a été mis en service ce jour sur le littoral de Grimaud dans le Golfe de St Tropez pour une période d’expérimentation qui se terminera le 15 septembre prochain.

waterlily projet fleur de mouillage Acri In Pôle Mer Méditerranée